Comment déterminer si son projet innovant est viable ?

photo Comment déterminer si son projet innovant est viable ?

Le capital-risque constitue le principal obstacle se présentant à tout entrepreneur, l'empêchant de réaliser son projet. Heureusement, plusieurs méthodes existent pour déterminer si un projet innovant est viable ou pas. En voici quelques-unes.

Réaliser une étude du marché

Identifier les tendances grâce à un cabinet de conseil

L'étude de marché demeure une étape cruciale dans les procédures de concrétisation de votre initiative de projet . Ce passage garantit en effet la faisabilité du projet, d'un point de vue commercial. Cette étape permet de déterminer les tendances actuelles du marché. En d'autres termes, cette investigation identifie les attentes et les besoins des clients, notamment le potentiel de la concurrence. Cette méthode aide de surcroît à la prise de décision concernant les prix, les fournisseurs et les stratégies marketing. Un cabinet de conseil en innovation est à même d'effectuer toutes ces analyses.

Effectuer l'analyse SWOT

Dans le cadre d'une étude de marché, l'analyse SWOT est primordiale. Il s'agit de l'évaluation des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces du projet. Cette étude établit parfaitement les points forts à optimiser ainsi que les points faibles à améliorer. Ensuite, une recherche plus spécifique est de mise afin d'établir un plan d'affaires. Ce dernier formalise effectivement le projet. D'autant plus que le business plan est indispensable pour convaincre les potentiels investisseurs.  Là encore, le cabinet de conseil en innovation vous assiste et apporte ses compétences pour des résultats viables.

Chiffrer le projet

Pourquoi ?

Chiffrer le projet revient à établir un budget prévisionnel. Ce tableau financier estime, en effet, les besoins initiaux du projet (investissement, trésorerie, Fonds de Roulement…). Ces chiffres montrent également une estimation de votre chiffre d'affaires et de la marge sur vos produits ou vos prestations. Ces documents réalisés en 3 ans offrent de surcroît une vision plus détaillée sur la rentabilité du projet de création. Ainsi, il s'avère plus facile de déterminer les gains et les pertes. 

Comment ?

Établir le budget provisionnel constitue la deuxième étape après l'étude de marché. Cette seconde démarche commence par le listing des apports à mobiliser pour démarrer votre activité. Ensuite, il faut décrire toutes les charges de fonctionnement, que ce soit le loyer, les assurances, les frais administratifs, le carburant, les fournitures, les charges salariales, les impôts, les taxes… Le budget provisionnel estime par ailleurs les recettes : la vente des marchandises, la production, les prestations de services…

Promouvoir le produit

Sur Internet

Pour estimer le nombre de prospects et de clients, la meilleure méthode consiste à tester le produit par le biais de la Toile. Au lieu de créer un site complet, il suffit de générer une page d'accueil. Cette landing page expose ainsi les détails concernant vos produits innovants. Les médias sociaux s'avèrent de plus en plus efficaces pour promouvoir votre activité. La viabilité du projet s'estimera ainsi par rapport à son auditoire : quantité, qualité...

Sur le terrain

Tester le produit sur le terrain constitue la meilleure méthode pour estimer la faisabilité du projet. D'autant plus que cette solution n'engage aucune contrainte financière. Il suffit en effet de distribuer des tracts aux passants, d'interroger quelques individus, de dialoguer… Néanmoins, en cas d'échec, les entreprises spécialisées, notamment UMI proposent leur appui pour aider les entreprises à améliorer leurs produits. UMI suggère de plus une approche par l'Open innovation afin de développer la compétitivité des produits conçus.